Varices et Chirurgie par le Docteur Gorny

ACCUEIL

Consultations et soins phlébologiques Bilan et décision opératoire Quel est votre cas ? Une clinique dotée d'équipements de pointe Intervention Visite post-opératoire et résultats

Consultations et soins phlébologiques

Bilan et décision opératoire

Quel est votre cas ?

Une clinique dotée d'équipements de pointe

Intervention chirurgicale

Visite post-opératoire et résultats


B. La crossectomie

La crossectomie peut être justifiée si une veine saphène est responsable des troubles, ce qui est fréquent. Elle doit son nom au fait que la veine saphène, quand elle rejoint la veine profonde derrière le genou (saphène externe) ou à l'aine (saphène interne), plonge de l'espace sous-cutané superficiel ou elle se trouve, vers la profondeur, dessinant alors un trajet en forme de crosse. Dans la majorité des cas cette crosse est la source initiale du reflux. Ses valvules, comme le reste de la saphène variqueuse, sont incontinentes, faisant qu'une partie du sang qui circule à la jonction veine saphène-veine profonde (le robinet), " tombe " à contre-courant et sans résistance dans le conduit saphène.
La crossectomie consiste à enlever la crosse en la coupant au ras de la veine profonde (veine fémorale à l'aine, veine poplitée derrière le genou). Cette déconnexion, du même coup, supprime le reflux principal. Ce faisant, l'opérateur sectionne et retire les derniers centimètres de la saphène (la crosse proprement dite) ainsi que toutes les branches qui rejoignent la veine à ce niveau. Leur nombre est variable, trois à sept à l'aine, zéro à trois derrière le genou (voir schéma). Mieux vaut ne pas en laisser ! La crossectomie est un geste de difficulté très variable, tantôt facile, parfois extrêmement délicat et la source de nombreux piéges, qui expliquent la grande fréquence des récidives à son niveau. Sa réalisation par un chirurgien vasculaire confirmé est un gage de sécurité.