Varices et Chirurgie par le Docteur Gorny

ACCUEIL

Consultations et soins phlébologiques Bilan et décision opératoire Quel est votre cas ? Une clinique dotée d'équipements de pointe Intervention Visite post-opératoire et résultats

Consultations et soins phlébologiques

Bilan et décision opératoire

Quel est votre cas ?

Une clinique dotée d'équipements de pointe

Intervention chirurgicale

Visite post-opératoire et résultats

Q18. Que faut-il faire en cas de poussée variqueuse en cours de grossesse?

Le traitement de base repose sur l'emploi des tonifiants veineux et surtout d'une contention forte. Une surveillance médicale régulière est de mise pour éviter la survenue d'une phlébite, événement le plus redouté.
La phlébite superficielle (souvent nommée « paraphlebite ») est soignée simplement par anti-inflammatoires ou héparines en injection sous-cutanée pendant quelques jours.
La phlébite profonde, surtout si elle survient au moment de l'accouchement ou juste après, est plus ennuyeuse car elle réclame des doses importantes d'héparine qui font courir un risque hémorragique. Pour prévenir ce risque l'héparine est souvent arrêtée 6 à 8 heures avant l'accouchement qu'on s'efforce alors de programmer. L'incidence des accidents hémorragiques dans cette circonstance est de 5 à 10% ; la plupart sont bien contrôlés par les antidotes de l’héparine. L'important est d'être dans les mains d'une équipe compétente.
Pour les femmes qui ont des facteurs de risques connus de thrombose, un traitement par héparine sous-cutané à doses préventives peut être débuté à partir de la 26 - 28 eme semaine jusqu'au moment de l'accouchement, sans majoration du risque hémorragique.